Acupuncture et cicatrices

Comment l’acupuncture peut améliorer les cicatrices?

Quelles soient dues à un accident ou à une chirurgie, les cicatrices sont parfois très incommodantes, soit parce qu’elles causent des douleurs, soit par leur apparence. Peu importe qu’elles soient vieilles ou récentes, l’acupuncture est un excellent outil pour relancer le processus de cicatrisation et diminuer l’intensité des cicatrices, autant au niveau de l’inconfort que de leur aspect. Voici pourquoi:

Tout d’abord, il est important d’expliquer rapidement l’anatomie de la peau qui est le plus grand organe de notre corps. La peau joue un rôle de protection physique, c’est donc une barrière contre les blessures, mais elle fait aussi partie de notre système immunitaire parce qu’elle a un rôle de protection contre les microbes. Elle est constituée de deux couches tissulaires, soit l’épiderme et le derme. 

L’épiderme, fait de cellules épithéliales, est la partie la plus superficielle de la peau. Il se régénère environs aux 14 jours. C’est pourquoi, lors d’une blessure superficielle, la gale se résorbe généralement en moins de 2 semaines. L’épiderme n’a pas de vaisseaux sanguins. Il est oxygéné et nourrit par les capillaires sanguins situés dans les couches plus profondes de la peau. 

Le derme quant à lui, contient une matrice extra cellulaire constituée de collagène et de fibres élastiques qui forment un assemblage de molécules qui organisent le tissu cutané. En d’autres mots, ce sont ces macromolécules qui donnent une structure à la peau et qui sont nécessaires à la fermeture d’une plaie. Dans le derme, le sang circule à travers les capillaires sanguins. C’est le sang qui est chargé de fournir tous les nutriments dont les tissus ont besoin pour se développer et se réparer. Il est aussi responsable d’absorber les déchets métaboliques pour les éliminer. 

Donc lorsqu’une plaie se cicatrise et qu’on constate qu’elle guérit, c’est parce que le sang fait le ménage des déchets cicatriciels. Ceci dit, pour qu’une la cicatrice de développe et se résorbe de façon optimale, il est généralement suggéré de masser la plaie afin de diminuer les adhérences et permettre au sang de bien circuler au niveau des tissus affectés.

Maintenant qu’en est-il du rôle de l’acupuncture? Tout d’abord, lorsqu’on traite une cicatrice, les aiguilles vont permettre de déloger de façon profonde et efficace les adhérences. Cela va d’abord permettre d’éliminer une grande partie des tensions sur le tissus cicatriciel et les structures qui l’entourent. Les adhérences sont souvent la cause de douleurs et de dysfonctionnements des muscles ou organes affectés. L’autre effet intéressant qu’auront les aiguilles est de créer un appel de sang dans la zone traitée. Cet afflux sanguin va relancer le processus de cicatrisation donc les déchets cicatriciels qui n’ont pas pu être éliminés convenablement auront une seconde chance d’être évacués via la circulation sanguine. 

Dès le premier traitement, on constate dans l’espace des 2 à 3 semaines qui suivent, une atténuation de la couleur de la cicatrice, un aplanissement et une diminution des tensions en périphérie du tissus cicatriciel. Les traitements devraient être espacés de 2 à 4 semaines idéalement afin de donner le temps nécessaire à la régénération tissulaire. Par ailleurs, les cicatrices vieilles de plusieurs années peuvent tout aussi bien répondre à l’acupuncture qu’une blessure qui est fraichement faite. Cependant, pour une cicatrice profonde, je suggère d’attendre au moins 3 semaines avant d’entreprendre les traitements afin que la plaie soit complètement refermée. 

Traiter une cicatrice récente offrira un effet préventif en permettant une meilleure cicatrisation et une guérison plus rapide. Pour ce qui est d’une vieille cicatrice, l’acupuncture permettra de lui offrir une seconde chance de mieux guérir. Elle sera plus relâchée, plus souple, moins apparente et moins douloureuse. 

Julie Rivest, Ac.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn